La robe acidulée (et filée main) de Fanette

« Bonjour les amies !
Me voilà de retour ! Je suis Fanette et heureuse de l’être.
Je ne boude pas… je suis super contente, Il fait beau, j’ai des tas de choses à vous dire, et … ma robette à vous montrer.

Oh… j’ai gaffé ! Il ne fallait pas en parler tout de suite. Tant pis ! C’est fait !
Et puis j’attends depuis trop longtemps, vous me comprenez, j’espère. »

-« Mais oui, Fanette ! On te laisse improviser. Tu sais si bien laisser parler ton coeur » répond Myjanie.

-« Allons nous promener, il fait trop beau pour rester enfermé ! Pas vrai Missie ? Attends… je t’installe confortablement » dit Fanette.
-« Je suis grande, Je peux le faire toute seule » répond la mignonne dans le landau en osier.
-« Ta-ra-ta-ta…  On dit ça ! Je vérifie ».

-« Oh, elle fait mine de dormir. »

 

-« A chipie… Chipie et demie ! » observe Myjanie, l’oeil attendri.

 

 

-« Elle dort, en effet. Comment est-ce possible? Il y a une minute, elle me parlait encore. »

 

 

 

 

-« C’est bizarre. Bon, une petite balade quand même ne lui fera pas de mal. »
-« Hop! En route, ma belle. Je vais te faire voir du pays. Ah ben non, puisque tu es endormie, tu ne profiteras de rien ! Pas grave, car je te raconterai les jolies rencontres qui m’attendent dans ce jardin encore fleuri. Tant pis pour toi. Tu ne sais pas ce que tu perds. Hi… Hi… »

 

 

-« J’adore quand elle fait sa sieste. Je peux ainsi faire ce que je veux. »
Et la robette acidulée se balance au rythme des petits pas de Fanette.

 

 

 

Myjanie apparaît sur la terrasse :
-« Hé, Fanette, c’est l’heure du goûter ! »
-« Oh, tu viens de réveiller Missie ! La voilà prête à me désobéir encore. Fini ma tranquillité alors ! » s’exclame Fanette. « Elle veut les bras, les bras… tout le temps… »

-« Tu l’as bien mal habituée. Laisse-la s’égosiller un peu, et viens prendre ton goûter… à moins que quelques bons rochers aux graines de courges ne t’intéressent pas ? »

-« Attends ! Une photo avant, juste perchée sur le landau avec Missie. D’accord, Myjanie ? »
-« C’est bien parce que tu c’est toi ! »
Clic ! fait l’APN, tandis que Fanette jubile sur son perchoir.

 

-« Les gâteaux semblent alléchants. Ouf ! Les loupiots m’en ont laissé ! » constate la gourmande.

-« J’aurais même dû venir avant… pas vrai Missie. En veux-tu un aussi ? Tu sais, c’est chouette de partager. »

-« Allez ! Croque  et régale-toi. Moi, j’adore ces rochers faits « maison ». Merci Myjanie ! »

                                         

La robe de Fanette « Arc-en-ciel acidulé » doit son nom à son beau dégradé de couleurs obtenu artisanalement par l’usage de coloris alimentaires. La technique du retors à 3 brins permet de préserver les teintes d’origine, un avantage à souligner, en plus de la solidité de ce fil.

 

La tenue est un « top-down », empiècement arrondi à mancherons, base évasée soulignée d’un volant avec ourlet en picots tricotés. Elle est fermée par 3 boutons au dos.
Un peu de fil vert pâle Poulinette (Cheval. Blanc) et 13 g de fil retors acidulé ont suffi pour réaliser cette robe à la belle ampleur :
Ht 10 cm et pourtour base 38 cm.

-« Fanette, es-tu contente de ta promenade au jardin ? »
-« Ben… j’aurais dû te rejoindre en cuisine, pour t’aider en pâtisserie. »
-« Ah… c’est amusant. D’autres se sont proposés aussi. Pas d’embouteillages de galopins dans MA cuisine ! » répond Myjanie, en remarquant l’air désappointé de Fanette.
Et elle ajoute aussitôt :
-« Bon… une prochaine fois … peut-être. Qui vivra, verra ! »

 

Merci à vous, les amies, pour avoir suivi les petites aventures de Fanette.

La recette des rochers croquants est sur mon 1er blog : un clic ICI.
Laissez-vous tenter !

A tout bientôt … et excellent WE  !

Amitiés

Myjanie       ♥