Case aux Réas d’Avril (1)

Bonjour les amies du Pays de l’Arc-en-ciel,

Comment allez-vous ?
Ce matin, temps voilé, mais… soleil au coeur.

Je continue de recevoir vos jolies réalisations d’après mes fiches-tutos, et je suis heureuse de vous les présenter. Il s’agit parfois de modèles plus anciens remis sur le devant de la scène grâce à vous.
Je vous en remercie bien sincèrement.

Aujourd’hui, Honneur à Mamichoune pour le soin apporté à ses jolies réas tricotées dont bénéficient ses charmants petits pensionnaires.
Ces photos envoyées en mars n’avaient pu encore être présentées.
Mais tout arrive… Les voici enfin !

LOUIS est un poupon de 38 cm.
Il est vêtu d’un modèle combishort garni de nopes.
L’ami Fabrice le présentait en juillet 2016
(« Bleuet à nopes »,mon 1e blog)
Un adorable bambin très photogénique …
… qui adore jouer avec son amie Lise (tenue présentée par Vanina en septembre 2020)
Un peu plus tard… Une virée au jardin,
et Louis découvre les jonquilles comme
autant de mini soleils assortis à son nouveau vêtement.

Puis Mamichoune a souhaité gâter sa mignonne Jessie.
A la rentrée 2017, Swanny présentait une veste courte de « petite fille sage » qui plaisait bien à Mamichoune.
Tricoté aux aiguilles n°2, le modèle s’est bien adapté aux mensurations de Jessie.

Preuve en est…

La version avec boutonnage devant…
et la version « pull ». Jessie aime les deux !

Mais Louis alors ?
Il a réclamé aussi la même petite veste, mais avec son petit col plat d’origine. Cette fois elle est tricotée aux aiguilles 2½ car Louis et Swanny sont sensiblement de même gabarit.

Un élégant petit « baroudeur »…
Le « chouchou » de Mamichoune

Mes remerciements à Mamichoune pour ses jolis ouvrages et sa mise en valeur réalisée avec beaucoup de charme. Double bravo !

Si, vous aussi comme Mamichoune, vous avez réalisé des modèles d’après mes tutos, n’hésitez plus à m’envoyer vos photos qui finaliseront agréablement ces échanges amicaux.
Je compte sur vous. Merci.

A plus tard, pour une prochaine Case aux Réas !

Amitiés

Myjanie

Chose promise …

Bonjour les copinettes,

Comme promis, j’ai achevé la rédaction de la fiche tuto du modèle « Douceur printanière »(ICI).
Petite Lamaï vous le présente une dernière fois au coeur de son jardinet ensoleillé.
En fait, c’est la fameuse photo de trop dont je vous avais parlé.
Un cliché un peu flou, mais inoubliable pour moi.
Merci Lamaï pour ce malicieux rappel !

Cette fiche du jardin des tutos (ICI) est prête pour vous, les copinettes intéressées.
Merci d’avoir patienté, et d’en confirmer la demande par mail.

Et puis à bientôt… pour d’autres choses.

Amitiés
Myjanie

Tenue « Douceur printanière » pour Lamaï

Bonjour les copinettes,

Je vous espère en bonne forme.
Le mois d’avril est déjà bien avancé, et le soleil se fait moins capricieux.
Le printemps a investi jardins et campagnes, nous invitant à musarder ici et là comme pour rattraper le temps perdu.

Les amis de Lamaï ne font pas exception. N’ont-ils pas prévu une virée spéciale au coeur des mini buissons du jardin arc-en-ciel ?
Retrouvons-les en bonne compagnie.

-« Prêts pour la balade ? »
-« Ouais! » répondent les coquinous.

-« Fifette, fais donc un peu de place à mini ‘Tours, sinon il risque de rouspéter ».

Aux premiers beaux jours, la traditionnelle virée en brouette est à l’honneur. Les super minis ne la rateraient pour rien au monde.

Quelques arrêts sont les bienvenus.
-« Oh, tu as bien travaillé » dit Grognon l’ours bleu. « Tes plants de marguerites sont superbes! »

-« Ha Ha… » rigole Fifette. « Y a comme une erreur ! Ce sont des primevères ! »

-« Tout le monde descend ! » lance la petite Missy arc-en-ciel.

Ce mini jardin bordé de fusains verdoyants est le coin préféré de Lamaï. Elle aime le partager avec ses amis, y fredonner des chanson, y organiser des jeux aussi.


C’est l’heure du jeu de mime.
Lamaï interprête un métier bien connu.
-« J’ai deviné : un fabriquant de miel ! » dit l’ourson Grognon.
-« Pas du tout ! »
-« Une fleuriste », dit Fifette.
-« Non plus !
Missy pense avoir trouvé : un jardinier!
-« Bravo, Missy ! »

Assis sur le muret de pierres, nos amis écoutent à présent le roucoulement des tourterelles. Elles ont fait une halte sur la cheminée de la maison.

Mais que se disent-elles ?
Ils ne le sauront pas. C’est leur secret.


Entre bons amis, le temps s’écoule bien trop vite.
C’est le moment des calinous avant de se quitter.

-« Chacun son tour » chuchote Lamaï. « Et puis, on se retrouve demain, même endroit, même heure, si le temps le permet ».

Car Lamaï a donné rendez-vous à un autre ami : Barnabé, le caneton des voisins.
Aussi facétieux que joueur, il l’a rejointe en tenant quelque chose dans son bec.

-« J’ai trouvé ceci dans l’allée. je pense que c’est à toi ! »
-« Oh zut alors ! Tu as raison, c’est mon bonnet assorti à ma robe ».

-« Ah, oui. Tu es ravissante ».

-« Merci Barnabé. »

Lamaï et Barnabé s’entendent comme larrons en foire.

-« Une prochaine fois, je te présenterai mes amis super minis.
-« Ah oui ! « Plus on est de fous… plus on rit ! »
-« Barnabé, regarde ! Ce sont tes copains, on dirait ! »
-« Oh, ils m’ont suivi. Ces poussins se croient tout permis. »

-« Il ne faut pas les gronder. Ils explorent, eux-aussi ! »

Pour cette saynète au jardin, Lamaï porte sa toute récente tenue Limonade et Parme, nommée « Douceur printanière ».

Oui, celle réalisée pour être présentée lors de la fameuse séances photos qui s’est soldée par la mésaventure que vous savez (ICI).

Idéale pour Paola Reina 20 cm et Mini Corolline de même stature, cette robe printanière associe un corsage point mousse, une bordure point de coquilles soulignée de perles tricotées (présentée ICI) et un nouveau point relief composé de frisotis ajourés. Une patte à 2 boutons ferme le dos.
Cette réalisation est également possible sans la bordure coquilles (remplacée dans ce cas par une bordure mousse).
Le bonnet assorti est terminé par un tour crocheté (facultatif) coloris parme.

Si le tuto de ce modèle vous intéresse, merci de me le faire savoir par « Contacter Myjanie » sous la bannière d’accueil.
Je vous ferai dans ce cas le plaisir d’en réaliser la fiche (cf infos dans le Jardin des tutos ICI).

La tenue 2 pièces (robe + bonnet) est également proposée à l’achat dans ma vitrine, mes créas (ICI).

Robe :
Ht 9,5 cm / Ht corsage 2,5 cm
Tour poitrine 20 cm
Bonnet :
Ht 7 cm / tour tête 18 cm.

Je vous remercie pour vos fidèles commentaires que je lis toujours avec intérêt et grand plaisir.

Prenez bien soin de vous.

Bonne journée !

Amitiés

Myjanie

Une découverte créative

Bonjour les amies de la blogosphère !

Je suis contente de venir papoter avec vous.
Vous le savez déjà… les tentations sur le Net sont nombreuses.
Mais les journées n’étant pas extensibles, il nous faut souvent faire des choix.
Tel modèle nous plairait bien, mais aurons-nous le temps de le réaliser ?
Qui peut le savoir ?

Une fois n’est pas coutume…
j’ai succombé à une envie de nouveauté : une bordure « coquilles » réalisée au tricot, rencontrée il y a quelques semaines dans un billet tentateur de l’amie Pipiou (ICI). Celle-ci joignait à son billet une vidéo de sa créatrice qui en détaillait la technique. Je remercie vivement Pipiou pour le partage de cette trouvaille intéressante. Il ne me restait plus qu’à en apprivoiser la méthode.

Cette découverte en entraîna une autre : insérer des perles en tricotant.
Le point de coquilles m’en offrit l’occasion. Mon sachet de perles en bois clair n’attendait que mon bon plaisir.

Tricoter avec un fil garni de perles.

En conclusion, je dirai que cet épisode créatif (avant ma mésaventure « doigt en maillet »), m’a permis de vérifier la formule :
« Découverte et Créativité = double bonheur assuré ».

Jeu de coquilles et de perles.

Une bordure à croquer !

Une association réussie (me semble-t-il), correspondant à mon attente.

Mais je n’en suis pas restée là, bien sûr…

… Car je vous donne RdV dans quelques jours pour la suite (avec Lamaï), si le coeur vous en dit.

Merci les copinettes, pour vos gentils commentaires et votre présence par-delà votre ordi.
Prenez bien soin de vous.
Et bon week end pascal ensoleillé !

Amitiés

Myjanie

Case aux Réas de mars (suite 3)

Bonjour les copinettes !

Continuons à accueillir nos amies de la Case aux Réas !

Aujourd’hui, c’est Marie Ange qui nous présente Janelle, une ravissante demoiselle de 70 cm, pour laquelle elle a adapté le modèle « Fleurs d’Espoir » (tuto suivi n°16).
Depuis février 2021, ce modèle initialement proposé pour Nenuco (40 cm) continue « son petit bonhomme de chemin » du bout de vos aiguilles, ce qui me fait toujours bien plaisir.

Un grand bravo à Marie Ange pour cette petite merveille aux accents arc-en-ciel.
Janelle est vraiment superbe.

Cet espace, destiné à vos réas d’après mes tutos, reçoit vos photos tout au long de l’année.

Une manière amicale de prolonger avec moi le partage de vos réalisations.
Soyez-en remerciées.
Amitiés

Myjanie


Loupiots en escapade (14)

Bonjour les amies copinautes ! J’espère que vous allez bien.

En août 2014, Fabrice rêvait de découvertes et de voyages.
En compagnie de Ginou son girafon, il espérait… et c’est arrivé !


Constatez-le ! Notre Fabrice n’a pas pris une ride. et fidèle à ses rêves, il vous propose aujourd’hui une escapade romantique à Vienne.
Cette fois Ginou est du voyage.

Laissez-vous guider dans l’un des plus beaux parcs de la capitale autrichienne : le Stadtpark.
Ce parc municipal à l’anglaise est aussi l’un des plus anciens, puisque ouvert au public en 1862.
Je vous souhaite une belle et verdoyante découverte à nos côtés !

(Photos extraites de notre séjour « en liberté » réalisé à Vienne en juin 2009).

Composés d’une grande variété d’espèces végétales, les espaces verts et les allées du parc offrent des niveaux de promenades toujours changeants, agrémentés de curiosités intéressantes.

Fabrice vous présente ses « coups de coeur » :

1- A Vienne, le temps s’égrène au rythme paisible de cette horloge fleurie aux gracieuses arabesques.
Les Viennois nomment affectueusement leur parc : « Notre jardin » (Unsere Garten). Mais ils savent en partager les beautés avec les visiteurs de passage.
Derrière l’horloge, se dresse un élégant édifice : le Kursalon (1867), à la fois salon de thé, lieu de concert réputé, et « temple » de la valse viennoise.
C’est ici que Fabrice a décidé d’apprendre … à danser la valse !
2- « Venez les amies ! Respirez ! Admirez ! » nous dit Fabrice.
Profitons de l’instant, des senteurs, des couleurs, et des bruissements de l’eau de cette fontaine rafraîchissante.

Mais un peu plus loin, le petit impatient presse le pas.
N’y a-t-il pas de ce côté la statue d’un célèbre musicien viennois ?

Mais oui ! C’est bien elle qu’il recherche depuis un moment !


3- « Ah… la voilà ! A ne pas manquer, les amies !
Les touristes et des Viennois l’adorent.
Je file devant, et vous me suivez. D’accord ?
4- « Trop beau ce monument ! » s’écrie Fabrice.
Le Mémorial à Johan Stauss fils (1923) est un hommage de Vienne à l’un de ses plus illustres musiciens. Sa renommée dépassait celle de l’empereur, paraît-il !
Savez-vous qu’il a composé plus de 200 valses ?
5- « Et si on s’avançait encore un peu ? » propose Fabrice.
La figure en bronze doré du grand musicien viennois est représentée en train de jouer du violon. Placée sous une arche en marbre blanc, elle est entourée d’un cortège de naïades inspirées de son chef-d’oeuvre : « le Danube bleu » (en fait, pas si bleu que çà !)
-« Un jour, je tâterai bien du violon… mais juste pour rire ! » promet Fabrice émerveillé par la beauté de la composition.

6- Au détour d’un bosquet ou d’une allée, de nombreux autres musiciens sont plus sobrement représentés…
Ici, la statue de Franz Schubert …Vous savez bien…
-« Euh… oui, c’est çà… le compositeur de « la truite ».
J’aime bien cet air-là. Big Chef l’écoute souvent ! »

Contournons l’étang, peuplé de cygnes et de paons…

7- Et passons devant le kiosque « Art nouveau ».
« Vous avez remarqué son élégant toit aux horloges !
On ne risque pas d’être en retard ! » se dit Fabrice.
Mais il est 17h 20, déjà !

Et puis prenons un peu de hauteur, car une autre curiosité nous attend.
Le parc est traversé par de nombreux petits ponts romantiques à souhait.
En effet, une petite rivière de 34 km de long le parcourt et le divise en deux : elle se nomme … la Vienne ! Eh oui, tout simplement !

8- Depuis ce pont métallique, nous découvrons l’unique endroit du parc où la rivière ressurgit à l’air libre, après un circuit en canal couvert. Les Viennois l’appellent « la Porte de la Vienne ».
La rivière occupe une petite partie du canal, permettant aux cyclistes et aux piétons de se promener à ses côtés.
Fabrice est ravi de cette surprise inespérée.
Il en redemande même…alors poursuivons la visite des rives de la Vienne.

9- Une petite grimpette pour profiter de la beauté des lieux.
Les berges ont été aménagées dans le style Art Nouveau (Jugendstil) à la fin du 19e s.
Kiosques, vases turquoise, balustrades, niches et escaliers de pierre semblent ainsi saluer à leur manière la résurgence de la petite rivière.
-« Prudence Fabrice ! Ne te penche pas ! »
-« Je me tiens au pilier, je me … cramponne ! » répond le chenapan.


10- Mais le polisson est aussi agile que coquin.
-« Coucou, je suis là, près des volubilis ».
De la margelle fleurie, Fabrice observe sur la rive
opposée les portiques et les colonnes Jugendstil aux motifs floraux de la station de métro de Stadtpark, l’une des plus belles de la capitale.
Le pavillon au toit vert en est l’un des majestueux accès.

-« Oh ! La sortie du parc est proche… L’escalier … c’est par ici ! »
-« La visite se termine alors » constate Fabrice.
« Mais j’espère que le petit circuit sélectionné vous a plu.
Girafon a apprécié gambader au rythme du beau Daube bleu… à moins qu’il ait préféré la frétillante mélodie de M. Schubert.
C’est une affaire de goût, n’est-ce pas ! »

Pour cette saynète-escapade n°14, Fabrice porte un ensemble réalisé en août 2014, composé d’une tunique Girafon (motif Jacquard original CréasdeMyjanie), d’un pantacourt, et de bottines assorties. (Ce modèle n’est plus en ma possession).

Fabrice et moi vous remercions de votre fidèle présence, toujours appréciée.
A une prochaine fois, et d’ici-là… portez-vous bien.

Amitiés

Myjanie

Case aux Réas de Mars (suite 2)

Bonjour les copinettes !
Je reviens vers vous pour continuer la présentation des photos que vous m’avez envoyées en mars.
Elles ajoutent un peu de soleil à mes journées, et je vous en remercie infiniment.

Je ne tricote pas depuis ma mésaventure du 25 mars.
Je ne peux utiliser mon clavier qu’à petites doses. Ma main s’engourdit, mon doigt est encore enflé.
Je vous présente donc la suite de ma Case aux Réas en « économisant » ma main, mais tout aussi sincèrement qu’à l’accoutumé. Merci de votre compréhension.

Merci à Marie-Claire pour ses fidèles réalisations de mes tutos partagés.
Julia se prête au jeu pour cette tenue complète qu’elle a revêtue :

– Un manteau bicolore à capuche, avec panta-legging et bottillons (modèles proposés en novembre 2019).

– Un petit sac bandoulière hexagonal, crocheté en « positif-négatif », présenté sur mon 1e blog en avril 2015.

– Un bandeau assorti.


Un T.shirt bicolore (modèle offert en avril 2020) qui s’associe fort bien au panta au point de blé.

J’ajoute que Marie-Claire a l’art de « panacher » harmonieusement les modèles de ma petite collection.

Ils font chanter les couleurs, au gré des points utilisés.

Un immense merci et un grand bravo à Marie-Claire pour son magnifique travail et sa passion du tricot qu’elle partage avec nous.


A bientôt pour d’autres rencontres, en remerciement de votre fidélité à mon univers.
Je continue de recevoir les photos de vos réas d’après mes tutos. Merci pour vos envois.

Portez-vous bien.
Amitiés

Myjanie

Case aux Réas de Mars (1)

Bonjour les amies !
Vous avez eu la gentillesse de m’envoyer vos réas du mois de mars.
Un grand merci à vous.

Exceptionnellement, et ce n’est pas un poisson d’avril, vu mon petit handicap qui m’invite à modérer mon temps sur le clavier, je présenterai vos réas individuellement, par petites touches.

Aujourd’hui, c’est le modèle « Fleurs d’Espoir », qui est remis à l’honneur.
Il avait fait l’objet du tuto suivi n°16.

Swanny le présentait parmi les jonquilles en février 2021.


Et c’est à présent Marie-Claude qui avait participé à cette rencontre n°16 qui nous présente sa 2e version.
Elle l’a réalisée pour sa petite demoiselle frétillante et joyeuse de la porter.
Une stature différente de celle de Swanny, et un résultat toujours adorable !

Bravo à elle, et merci pour cette composition fort réussie.

Comme Marie-Claude, n’hésitez pas à m’envoyer les photos de vos réas.
Elles trouveront une place de choix dans ma « Case aux Réas » qui leur est consacrée.

A bientôt, pour une autre mise à l’honneur.

En vous remerciant pour vos gentils petits mots de soutien, suite à mon précédent billet, je vous souhaite un vendredi agréable, malgré le retour de la fraîcheur.

Amitiés

M Y J A N I E