Swanny attend sa surprise

Bonjour les amies du net !
Je vous espère en bonne forme malgré l’actualité et les rigueurs de l’hiver.
Ici, on se réchauffe en s’activant, et le travail (et les soucis) ne manquent pas au quotidien, vous êtes bien de mon avis.

Hier, Swanny m’a rejointe dans mon petit atelier, comme si elle attendait quelque chose.
Vous voyez de quoi je veux parler ?
J’avoue que sa visite a porté ses fruits, me rappelant en effet qu’une surprise était fin prête pour ma douce demoiselle.
Mais je n’en laissai rien paraître, trop amusée de jouer la petite écervelée qui en oublie l’essentiel.

-« Coucou Myjanie… Tout va comme tu veux ? As-tu besoin d’aide ? » me dit-elle.
-« Tiens, Swanny… Que fais-tu là ? Tu ne joues pas avec les autres ? »
-« Euh… Ils sont tous occupés. Fabrice et Nijiko font du coloriage, Gaël est absorbé par sa nouvelle lecture, les autres font un puzzle ».
-« Et toi, tu n’as pas envie de jouer ? »


La petite sembla un peu gênée. Alors, elle ajouta à voix basse :
-« J’ai cherché partout, je ne l’ai pas trouvée ».
-« De quoi parles-tu ? »
-« De… ma surprise » Tes aiguilles sont à présent sur un nouvel ouvrage. Mais qu’en est-il de ma surprise ? »

Ma poupette sembla toute déçue. Je commençai à me sentir coupable de profiter ainsi de sa candeur.
Sans doute me vit-elle rosir de confusion, car tout à coup, elle se mit à sourire.

-« As-tu regardé côté « dressing »? Peut-être que… »
-« Pas encore, je file voir. Ah,, c’est là, je suis sûre ! »


Puis elle disparut en trois secondes chrono.


La mignonne tarda à revenir. C’était assez inhabituel.
Et à mon tour, j’attendis qu’elle vienne partager avec moi cette découverte « surprise ».
Le bonheur est toujours plus précieux quand il est partagé, c’est bien connu.

A pas feutrés, elle se présenta enfin sur le seuil de l’atelier.

-« Qu’en dis-tu Myjanie ? Moi, j’adore. La laine est douce, les coloris sont ceux que nous aimons toutes deux.Tu as bien choisi ».


Puis elle grimpa sur la mini commode… juste pour prendre de la hauteur et mieux se faire admirer…

-« Le galon crocheté me plaît beaucoup et les boutons-perles font merveille ».
Je lui lançai un clin d’oeil en déclarant :
-« Je n’ai plus rien à ajouter. Tu as déjà tout dit ».

-« Ah, mais si, je dois préciser juste une chose. T’ai-je dit que tu es ma toute belle du pays de l’Arc-en-ciel ? »

Swanny esquissa de joie quelques pas de danse.

Sa robe tourna au rythme de son gracieux volant à godets.
Elle me présenta Pic et Pilou, ses deux gais amis « siffloteurs ».
Et le flash de mon APN crépita joyeusement.


Il faut souvent si peu de chose pour rendre heureux ceux qu’on aime.

-« Cette fois encore, merci Myjanie pour ma tenue « FROU-FROU ». Après les fêtes, eh bien …c’est toujours la fête au pays des loupiots! C’est chouette çà! »
Et elle ajouta en riant :
-« C’était super ta surprise. Et tu m’as bien fait … marcher ! »


Puis elle s’en alla rejoindre les loupiots, et se faire complimenter par les 2 « garnements » de l’Arc-en-ciel.
Fabrice salua son « élégante beauté » en déposant un énorme bisou sur son front.
Gaël préféra lui dispenser un affectueux baise-main plus stylé qui, paraît-il, impressionna beaucoup Miss Swanny.
Ah les filles… Ah les filles !

INFO :
La robe à côtes torsadées violine et orange que Swanny porte au début de la saynète, a été présentée (ICI) lors des préparatifs de Noël. Elle a rejoint les autres habits de ma petite vitrine (ICI).

Si le coeur vous en dit…
Je vous donne RdV dans mon prochain billet pour la suite de la présentation de la robe « FROU-FROU » de Swanny.
D’avance merci de nous y retrouver.

Prenez toujours bien soin de vous.
Amitiés et merci pour vos gentils commentaires.
Myjanie





Promesse tenue

Bonjour les amies du net,

Je vous remercie pour vos aimables commentaires et vos encouragements.
Le quotidien a repris le dessus, laissant un peu moins de temps aux loisirs (sans doute est-ce de même pour vous).

Mais je ne vous oublie pas pour autant.
Comme promis dans mon billet du 15 décembre (ICI), j’ai rédigé le tuto du modèle « Robe de fêtes » de Lamaï.
Ce tuto-Flash était offert à celles qui en faisaient la demande ce jour-là par commentaire à l’issue de mon article.
Ce mardi, j’ai adressé la fiche explicative aux intéressées.
Je remercie celles qui ont eu la gentillesse de confirmer la bonne réception de la fiche. C’est une aimable attention que j’apprécie toujours, car réaliser un tuto détaillé est toujours un exercice très prenant et chronophage.

Cette fiche pdf (2 pages) est à présent disponible au Jardin des Tutos (ICI).
La tenue est visible dans ma nouvelle vitrine (ICI).

Escapade auprès du sapin
pour ma petite Lamaï

Et puis… entre Noël et le Jour de l’An, j’ai réalisé une nouvelle tenue à la conception un peu particulière.
J’espère avoir le temps d’en prévoir un billet, pour partager avec vous ma petite création.

Merci pour vos visites fidèles qui ajoutent un peu de chaleur à ces journées de grisaille.
Je vous dis à bientôt, et vous souhaite tout le meilleur possible.

Amitiés
Myjanie

Une reprise … en douceur

Bonjour les amies !
J’espère que vous allez bien.

Déjà le 4 janvier, et Noël me semble loin déjà. Quelques décos traînent encore dans l’atelier, mais je ne suis pas mécontente d’en avoir terminé avec les fêtes.

Père Noël se remet de son énorme distribution
et une année de repos ne sera pas de trop pour le requinquer.

Tout a une fin… et la nouvelle année s’est invitée d’un coup de baguette magique, (parfois au son de quelques pétards un peu poussifs pour les nostalgiques) afin de nous conduire vers d’autres centres d’intérêt. Je prends le virage qu’elle me propose au pays de l’Arc-en-ciel, qui me parle d’évasion et de créativité, d’amitié et de bonne humeur. Espérons que la santé sera aussi au RdV.
Merci de partager ces moments-là avec nous, dès que vous en avez la disponibilité et l’envie.

Ma maisonnée s’éveille, dans un discret cliquetis d’aiguilles… à un rythme que je souhaite plus paisible en 2021, pour ne pas gâcher le plaisir de ces moments récréatifs au cours desquels l’esprit « gamberge » avec bonheur.

Mes loupiots et moi vous disons donc à bientôt pour de nouvelles créations …
… et surtout portez-vous bien, masqués, « distanciés », protégés du mieux possible.
Amitiés

Myjanie

Bientôt 2021, avec mes meilleurs voeux

Bonjour les amies copinautes !

Quand je me lève le matin, je regarde le ciel.
S’il est parsemé d’étoiles, je cherche celle qui scintille de mille éclats.
Je la reconnais, je lui souris, car je sais que tout là-haut « quelqu’un » veille sur moi et semble me faire un signe pour que ma journée soit paisible et douce.

Je vous souhaite d’éprouver cette sensation étrange mêlée de quiétude, cet instant privilégié entre vous et l’immense univers, qui apaise les craintes d’un avenir incertain.

HEUREUSE et DOUCE ANNEE
2 0 2 1

SANTE et BONHEUR
tout au long de ce nouveau chemin
qui se dessine pour vous
et ceux que vous aimez

et le plaisir de vous retrouver
pour partager ensemble de nouvelles découvertes.

Bisous et à très bientôt !
Amitiés

M y j a n i e

Fabrice
et
l’étoile de Noël

Bon et « sage » réveillon
à toutes !

Un, deux, trois… Irons-nous au bois ?

Bonjour les amies copinautes !

Je vous propose de terminer cette année avec trois mignonnes poupettes venues tout droit de chez Agnès, Katia et Viviane.
Bravo et un énorme merci à chacune d’elles pour la réalisation d’après deux de mes récents tutoriels (visibles au Jardin des Tutos).

Tout d’abord, le modèle « surprise » nommée « Méditerranéenne » initialement pour Mélanie, ma petite Chérie de Corolle qui le présentait ICI.

Voici la version d’Agnès 17 pour sa jolie brunette :
Harmonie de blanc et dégradé de roses, pour un élégant jour de fête. Bravo.
Félicitations également pour sa poétique mise en scène.


Et ici, la composition de Katia :
C’est avec impatience que sa belle blondinette attendait Noël …
Bravo pour le plaisir partagé le temps de cette interprétation festive très réussie.


Viviane nous propose sa superbe interprétation du modèle « Framboise et Limonade », porté ICI, ICI et ICI par Swanny et Nijiko : T.shirt et jupe complétés d’une veste col châle pour une rentrée confortable.
Les coloris choisis sont chauds, et mettent en valeur les jeux de rayures qui participent au charme de cet ensemble.
Un peu intimidée, l’adorable Lilou le présente avec son beau sourire.
Grand bravo à sa maman, car c’est joliment réalisé.


La « Case aux Réas » ouvrira ses portes fin janvier 2021 pour accueillir vos nouvelles réalisations.
Vous avez tricoté quelques modèles d’après des tutos de ma création ?
Alors merci de penser à m’adresser vos photos…
… pour que ces échanges amicaux perdurent dans un esprit convivial.
C’est dans cette perspective motivante que je poursuivrai le partage de quelques unes de mes créations.

Je vous dis à bientôt pour le changement d’année…

Amitiés
M Y J A N I E

Joyeux Noël Arc-en-ciel !

Coucou les copinettes !

En Provence, pour Noël, les 13 desserts sont une tradition le soir du Réveillon !

Au pays de l’Arc-en-ciel, on parle plutôt de 13 loupiots.
Ils se sont réunis, ils se sont mis « sur leur 31 »
pour partager avec vous leur bonne humeur

et vous souhaiter, en chantant,

un très très H E U R E U X N O Ë L

à chacun(e) de vous !
Gros bisous

Soyez prudents et prenez soin de vous et de vos proches.

Amicalement

M Y J A N I E

Nuit de Noël au pays de Fabrice

Bonjour les copinettes !
Voici la dernière saynète de cette année 2020.
Voulez-vous la « vivre » avec nous ?

Imaginons que c’est LA belle nuit de Noël, une nuit avec tout plein d’étoiles scintillantes !

Fabrice a rejoint sa bonne copine, l’oursonne Grisette.

– « Que dis-tu, Grisette ? J’aurais oublié quelque chose? »

-« Ah… Oui. Je file le chercher! »

-« Il est chouette, hein ? »
-« Je confirme ! » assure Grisette.

-« Offrons-lui un emplacement de choix !
Aide-moi, Grisette ! »

-« Sur mon banc-coffre à jouets, qu’en dis-tu ? »
-« OK, pour moi ! » répond l’oursonne.

-« Cela me va bien aussi. Myjanie me l’a confié, cet angelot. Il est précieux pour moi ».
-« Elle l’avait dessiné, je me souviens » ajoute Grisette.

-« Du coup, regarde ! J’ai retrouvé aussi la cloche de Noël ».
-« Super ! »

-« J’ai mon idée… Cet objet est tellement touchant. Myjanie l’a rapporté de Sardaigne ».
-« Je m’en souviens » répond Grisette attendrie.

-« Là… Tout près de l’ange blanc ».


Fabrice est tout content de sa déco de dernière minute.
Ne dit-on pas « mieux vaut tard que jamais » ?
Pour lui, l’heure est enfin venue de s’abandonner aux rêveries de Noël.

Une couette bien chaude, une combi sympa et confortable, et à ses côtés, l’angelot et la mini crèche…

Belle nuit de Noël, cher Fabrice !

Mais que se passe-t-il ?
Les petites bottines sont là?
Gentil Grognon aurait-il oublié de les ajouter au pied du sapin, comme prévu ?

Catastrophe !


Que nenni !
Prévoyant ou alors un peu roublard, Fabrice en a aligné avec soin une 2e paire, près de son lit, au cas où Grognon aurait failli à sa mission. Hi… Hi…

« On n’est jamais mieux servi que par soi-même » dit le proverbe.

Douces rêveries de Noël, cher Fabrice ! A plus tard !




Nuit magique et paisible pour tous les enfants du monde.
HEUREUX NOËL étoilé à tous et toutes
et à vous,
fidèles visiteurs ou nouvellement abonnés de mon espace Arc-en-ciel.
Je vous souhaite toutes les joies espérées
et vous dis à bientôt.
Bien amicalement
Bisous
Myjanie

Quelques JOUETS de notre enfance (défilé)

Bonjour les amies !
Je tiens à vous adresser un grand merci pour vos nombreux et généreux commentaires concernant le défilé des combinettes de Noël. Cela fait chaud au coeur.

Et puis aujourd’hui… les joujoux de notre enfance... Et si on en parlait un peu ?
Merci pour ces photos touchantes que vous avez eu la gentillesse de m’envoyer, me permettant ainsi d’organiser cette rencontre un peu différente des autres. Vous y avez ajouté vos souvenirs avec tendresse, comme on fait une confidence à une amie.
Le temps de l’enfance n’est jamais bien loin. Il reste à jamais dans notre coeur.

Bon défilé !

Je vous souhaite une agréable découverte
au pays des souvenirs et des joujoux avec …

– Martine 58 et Dame Catherine

Cette jolie poupée de foire est entrée dans la vie de Martine pour ses 14 ans.
Un accueil empli de bonheur, on l’imagine bien. Martine a créé pour elle ses premiers vêtements « couture ».
Dame Catherine rejoint ainsi le « club » de ces poupées d’antan que l’on ne peut oublier.
Sans doute occupe-t-elle une place de choix dans la nouvelle demeure de Martine ?

Dame Catherine

Katia et ses 3 joujoux d’enfance

Reçue en cadeau pour ses 6 ans, et précieusement conservée, cette adorable poupée se prénomme Françoise. La tenue à godets et petit col Claudine a été réalisée en son temps par Katia. Sa joie de créer et de coudre ne date pas d’hier. C’est en regardant sa maman habiller toute la fratrie que la petite Katia s’est fait une expérience et a appris la couture.
Près d’elle, l’ours Michka se sent en sécurité et grommelle de bonheur. Il ne paraît pas son âge, vous en conviendrez.

Une étrange mallette à présent vient compléter ces jouets, souvenirs d’un temps heureux.
Autrefois merveilleux nécessaire à couture, Katia nous confie qu’il est devenu valisette à secrets et cartes postales.

Big Chef et le lapin musicien

Eh oui… Big Chef aussi s’est laissé tenter …
Son lapin en papier mâché et aux longues oreilles de velours lui est revenu en mémoire. Il nous le présente avec une pointe de nostalgie. Il lui a été offert par sa soeur (trop tôt disparue), dont il garde un souvenir attendri. Ce lapin de 13 cm est toujours en parfait état, et les notes de musique qui jaillissent de sa trompette apportent joie et gaîté tout au long de l’année.

Il semble veiller sur la maisonnée.

Rolande et son poupon Claude

Entre Rolande et son poupon, on peut dire que la complicité est tenace. Cet adorable poupon « Vintage » aurait connu plusieurs « vies »… Sa dernière transformation est restée dans les mémoires, foi de Père Noël ! Déguisé en lutin « emballeur » de cadeaux dans l’atelier de celui-ci, il s’active de son mieux tous les ans. Jugez plutôt !

Un lutin super actif…

Aujourd’hui, malgré les multiples bobos qui marquent son visage, Claude ne craint pas de se joindre à nous, en jolie « combi » tricotée, car il tient à rester coquet.


Rolande nous présente aussi la poupée qui a accompagné ses premières années. Elle ne l’a plus en sa possession.
Mais le charme tout particulier qui se dégage de cette photo en atteste l’heureux souvenir : la petite Rolande pouponnait avec un évident bonheur.


Nanie et son gentil Cico

C’est au tour de …Nanie qui se souvient et raconte…
« IL arriva avec mon grand-père que je ne reconnus pas tout de suite. Il s’appelait Cico. C’était écrit sur son pantalon de clown souriant. Il était si chaleureux que je l’ai adopté aussitôt (en même temps que mon grand-père, du coup !)
Je jouais avec lui à le réprimander, de temps en temps une petite « fessée » (mais juste pour rire), et ensuite tout plein de câlins, avant de le cacher sous mon lit comme en pénitence, mais si vite ressorti pour de nouvelles marques de tendresse. Cico en a vu de toutes les couleurs avec moi, sans broncher, se laissant malmener gentiment, jusqu’à en perdre son nez rouge, mais jamais sa bonne humeur ! »
Le nez de Cico… Comparez AVANT et APRES !

AVANT : « Donne-moi la main, mon bon Cico, car c’est toi la star »…
APRES :Son maquillage n’est pas aussi net qu’autrefois…
Mais il esquisse toujours son pas de danse préféré!

« Semelles d’argent » et son chaton

Pour son 2e anniversaire, « Semelles d’argent » avait reçu un colis…
Une surprise l’attendait qui bouleversa joyeusement toute sa petite enfance.
Un chaton tigré tout doux et en quête d’affection se mit à bondir de sa boîte.
C’est en sa compagnie qu’elle vécut ses premières années. Bien serrée contre lui, elle lui confiait ses secrets, ses peines aussi (c’est à cela que sert un véritable ami).
Dans son ancien coffre à jouets, elle a ainsi retrouvé Matounette et son précieux collier argenté. Il porte sur son petit museau les signes du temps, et sa patte avant droite « léchouillée » bien souvent, témoigne de l’importance de ce doudou indispensable à son bonheur.

Matounette a été ressorti de son coffre.


Marie-Claude et son univers d’enfance

Voici Françoise, la précieuse poupée que Marie-Claude s’amusait à faire marcher. Elle la dirigeait de sa main, en la prenant par les épaules, et celle-ci lui obéissait aimablement. Une petite impulsion faisait avancer la jambe droite, et tourner la tête à droite. Même chose pour l’autre jambe, et « c’était parti pour une promenade ! » Sa robe d’origine meurtrie par les années, a été remplacée par cette jolie tenue brodée que nous admirons aujourd’hui.

Je me nomme Françoise.

Marie-Claude reconnaît avoir été une petite fille très gâtée.
Ainsi cette superbe poupée de couleur, trop belle sans doute… et qu’elle n’osait sortir de sa boîte que pour le seul bonheur de l’admirer.

Un cadeau affectueux de son grand-père

Elle devint aussi « la 2e maman » de cet ours attachant, jusqu’à son départ en internat à 11 ans.
Il est actuellement toujours dans sa chambre. La paille s’en échappe par endroits, mais il continue de veiller sagement sur sa protégée.

Oui, et elle veille sur moi aussi.

Jackie, adorable baigneur de 60 cm, vous est présenté dans sa barboteuse d’origine. Malgré ses petites taches sur le visage, ses quelques cils perdus, et grâce à ses élastiques retendus, on peut dire qu’il est en parfait état.

Il semble demander un câlin supplémentaire….

Un dernier montage pour remercier Marie-Claude de son aimable partage et l’évocation de ses souvenirs d’enfance.
Sans doute aura-t-elle éveillé en vous quelques souvenirs personnels…

Marie-Claire et son ourson

N’est-il pas touchant ce gentil bonhomme, enfin… cet ancien ourson de 61 ans !
Il a bien vécu, donnant toute sa tendresse à la petite Marie-Claire qui le lui rendait bien, en mille caresses et marques d’affection. Il appartient au temps de l’enfance, et se teinte de nostalgie. Voici une image prise tout récemment. Des tiges de fer maintiennent se membres, ses yeux ont disparu, mais il est toujours l’hôte respecté et chéri de sa maison.

Heureux de « défiler » avec les copains…

Alors, vous le reconnaissez, auprès de cette petite fille qui sourit et babille de joie ?
Un bébé prénommée Marie-Claire !
Merci pour cette photo précieuse et touchante.

Josiane et son poupon

Quelle mignonne petite « bouille » à bisous !
Ce poupon joyeux ne fait pas son âge… mais il nous renvoie tout de même vers … les années ’60.
En ce temps-là, Josiane et son amie Eliette se retrouvaient souvent avec leurs poupons, composant un rituel complice et chaleureux pendant lequel les fillettes s’amusaient à vêtir leurs bambins. Un carré de tissu suffisait, avec un trou pour passer la tête du poupon, et le tour était joué !
La vie a séparé et éloigné ces deux amies. Josiane ne réalisa jamais de vrais petits habits pour ce poupon… mais celui-ci ne lui en a jamais voulu pour autant, car aujourd’hui, il est de retour, aussi pimpant qu’à son premier jour.

-« Dans mes bras, tu veux bien ? » nous dit-il.

Myjanie et …Cie
(Poupées d’antan et peluche)

Je n’ai eu que deux poupées. A 6 ans, on me fit cadeau de la 1e, et vous la connaissez un peu. C’est Marie-France, jolie poupette articulée de 43 cm, plutôt fragile, en plastique moulé et peint, une poupée parlante dont le mécanisme de la voix était logé dans la partie ventrale. Ma maman, qui aimait coudre, lui avait confectionné une robe plissée soleil qui ajoutait encore à sa grâce initiale.
A 11 ans, arriva ma 2e poupée, une Raynal en celluloïde, prénommée Dominique. Contrairement à la 1e qui portait une perruque montée sur toile, celle-ci avait des cheveux implantés et lavables. Je ne voulus jamais mouiller ses bouclettes, me contentant seulement de les coiffer. Je ne possède plus cette poupée, ni le trousseau qui l’accompagnait.
Marie-France resta dans la famille, et se transforma en princesse à temps complet. Elle fut revêtue d’une superbe robe en tissu moiré, garnie de strass, que ma maman réalisa afin de prolonger sa belle vie, en bonne place sur une commode de sa maison.

Marie-France, relookée en princesse par les bons soins de ma maman.

Une jolie rouquine au visage halé et aux yeux dormeurs.

Mon unique peluche est le jouet le plus ancien de la maisonnée. Il logeait au grenier, dans l’attente d’une sortie au pays de l’Arc-en-ciel. Toujours attendrissant malgré les « meurtrissures » , il m’invita à lui faire prendre l’air (un long séjour dans un carton n’est jamais bon, à vrai dire !)
Avec son pelage devenu rêche, ses oreilles un peu décousues, sa truffe et sa langue arrachées, un malheureux bouton en guise d’oeil… bref … un chiot prenant des allures de vieux toutou se présenta à moi, comme pour se faire câliner une dernière fois, ce que je m’appliquai à faire.

Ma peluche ancienne

Les souvenirs lointains sont les plus beaux, paraît-il ! Mon jeune chiot partageait mes premiers jeux et m’assurait de sa douceur. Il participa aussi à une séance-photos comme on en faisait à l’époque chez un photographe professionnel. Ce doudou rassurant devait faciliter le travail de celui-ci. Pas sûr que cela ait fonctionné tout de suite ! Bébé, qui n’aimait pas être en terrain inconnu, trouva toutefois quelque réconfort auprès de sa peluche, le temps de ce « clic » artistique et chargé de tendresse.

Ce bébé, c’était … moi, en petite robe à smocks confectionnée par ma maman.
Vous reconnaissez le toutou en question ?

Chères amies,

Pour terminer ce petit retour sur les jouets de notre enfance, voici une courte saynète.
Nous y retrouvons ainsi 2 générations de jouets : Fabrice (le poupon de ma fille aînée) en tête à tête discret avec mon petit chiot…


-« Alors, comme çà… tu l’as connue toi, quand elle était petite fille ? » demande Fabrice.

-« Wouah…Wouah… Ben oui ! C’était une fillette calme et plutôt timide ».

-« Ah bon ? »

-« Pourquoi t’es abîmé ? Elle te maltraitait ? »

-« Pas du tout ! Bien au contraire. C’était le bon temps de l’insouciance. On ne se quittait pas ».

-« Ah ouais ! »

-« Au programme, des tas de câlins et des jeux? »

-« Wouah Wouah ! J’étais son bon copain à quatre pattes, et on passait de super moments ensemble ».


Et tout à coup, Fabrice a une vraie bonne idée. (oui, çà lui arrive parfois !)

-« Dis donc, cher toutou, voudrais-tu jouer avec moi, comme au bon vieux temps ? Je te ferais découvrir le pays de l’Arc-en-ciel. Ici, le chagrin n’existe pas, et on coule des jours heureux entre loupiots ».
-« Loupiots ? Que veux-tu dire ? Je ne connais pas ce mot ».

-« Hi… Hi… C’est le nom donné à tous ceux qui résident chez Myjanie. Tu peux devenir loupiot, si tu le veux! »

-« Oh oui, je veux bien… En avant pour la visite ! J’ai hâte de rencontrer tout le monde ».

-« Oh là, l’ami, pas si vite… Attends-moi ! »

-« Mais c’est qu’il a encore la forme ce vénérable ancêtre ! » constate Fabrice interloqué.

Chères copinautes,

J’espère que ce moment de détente vous aura amusées, touchées aussi peut-être.
Merci pour les photos que vous m’avez adressées, sans lesquelles ce billet n’aurait pu exister.

A l’approche de Noël, j’ai souhaité mettre à l’honneur ces quelques jouets de notre enfance, en pensant aux enfants d’aujourd’hui.
Qu’ils trouvent joie et surprises au pied du sapin familial, à l’occasion de ce Noël si particulier.
Que la magie de la fête soit au rendez-vous pour chacun(e) de vous !

A bientôt, les amies !

Douce journée !
Amitiés

Myjanie

Noël 2020: Une « Veillée-Combinettes »(défilé)

Bonjour les copinettes !

Je vous propose aujourd’hui un RdV particulier.
Vous l’attendiez patiemment, et je vous en remercie.
Grâce à vous, il est rendu possible, et quelques jours avant Noël, il est le bienvenu pour apporter une touche de gaîté dans ce monde plus que bouleversé.
Vous avez été 23 copinautes à participer autour d’un modèle spécialement créé pour l’occasion.
Au total 25 réas, et donc 25 petits amis porteront la « combi » de Noël aux petits sapins, pour une « Veillée Combinettes » amicale et virtuelle. C’est une manière de nous retrouver par la pensée et faire rêver nos sages petits pensionnaires à la cavalcade magique et pétillante de ce Père Noël toujours dynamique et bienveillant. (Mais comment fait-il pour garder la forme ?)
Que vous veniez de nos belles régions de France, de Belgique, du Canada ou d’Espagne, nous voilà réunis en attendant Noël, pour une rencontre placée sous le signe de l’espoir.

Une carte de visite « maison » précède l’accueil de chaque invité de l’Arc-en-ciel.
Elle contient un petit message et met à l’honneur le nom/pseudo de chaque Combi-réalisatrice.
Mille mercis pour vos jolies photos festives et votre plaisir à réaliser mon modèle.

Mon petit Fabrice donne le départ du défilé,
trop heureux de retrouver ses copains/copines pour ces « Rêveries de Noël ».

J o y e u x D é f i l é !

En avant, pour un Arc-en-ciel encore plus coloré !

En tête de la « chenille » de Noël,
voici l’ami Thomas, un peu intimidé…

Ravissante brunette en … combinette,
Et sur son coeur, une adorable poupette.


Avec son bonhomme de neige en pâte Fimo réalisé par Marie,
Lilou tout mini (20 cm) participe aussi au défilé

Les souliers de Jade seraient-ils déjà prêts
pour la visite de Père Noël
Décor de neige pour un petit renne…
Les sapins bleutés … des rêves bleus de l’ami Florian
Une adorable Lilou qui met les tons de rose à l’honneur

Tinnie et les superbes
décos brodées de sa maman
Un joli dégradé de teintes … pour un très doux rendu
Un discret bonhomme de neige sur le corsage et des rubans de satin
Cadeaux de fête pour un poupon très sage

Pour faire la joie de bébé,
un mignon petit renne brodé

Petit Théo s’amuse en préparant Noël
Confort et douceur d’un bonnet accessoire
Ann-Sarah prête pour une veillée confortable en terre canadienne

Quelques cadeaux surprises attendent déjà le petit renne,
juste pour le remercier…
Un mignon accessoire en feutrine dont Tom est très fier
Une combinette chinée pour plus d’originalité
Au pays des douceurs de Noël

Adorable Rose, avec son petit Père Noël sur le coeur
-« Dis, Rolande, moi-aussi une photo avec le beau sapin ! » réclame le gentil Louis.

Sous la combi, un petit pull est le bien venu quand on est frileux

Devant le feu de cheminée, un petit renne transi se réchauffe en compagnie de Julien
Un chemisier étoilé prêt à se glisser sous la combi de Noël.
Adorable !
Super Jeannot
et sa pomme de pin

Une version immaculée, et …

ici une 2e version bleuette, agrémentée de boutons rigolos
Pas de jaloux… les petits !
Et ne faites pas semblant de dormir
Bientôt le jour « J ». Dernière répétition !

Un Père Noël en miniature tout à fait adorable.
Qu’en pensez-vous ?

Voilà les copinettes,
Avec mes sincères remerciements pour vos participations et/ou vos visites toujours appréciées.

Ont ainsi pris part à cette « Combi-Veillée » virtuelle :
Marie-Claire L. – Francine – Marie57 – Mamiryse – Marie-Claude A.
Agnès C. – Ghislaine D. – Michelle H. – Florence C. – Jackie S.
Violette D. – Dominique S. – Mamiedouce – Katia – Mamichoune
Louise – Josiane P. – Marie-Ange – Marta – Viviane B.
et
Rolande (lesfilsetmoi.canalblog.com)
Marie-Thérèse B. (galanthe.skyrock.com)
Anne D. (cendrillon5962.skyrock.com)

H E U R E U X N O Ë L avec un peu d’avance…

Mais d’ici-là…
On se revoit si vous le voulez bien … pour la suite des festivités de l’Avent !
Prenez bien soin de vous et de vos proches.
Amitiés

M Y J A N I E

« Red Christmas » pour petite Lamaï

Bonjour les copinautes !

Voici ma dernière création réalisée pendant cette étrange année 2020…

C’est ma petite Lamaï, mini Paola de 20 cm (gabarit ICI) qui vous la présente.

Toute exubérante et pleine de dynamisme, elle ne cesse de se dandiner pour que sa robette tourne au gré de son envie.

Travaillée en Phildar Phil Mixte (pour la douceur de ce fil, coloris Coquelicot), et en touches de blanc (fil Prima Layette pour la beauté du contraste), agrémentée de fil fuchsia scintillant (pour l’allure festive), cette tenue ne m’a procuré que du bonheur à la créer sur papier et la faire glisser peu à peu de mes aiguilles (n° 2 ½), au gré de mon temps de loisir.

Lamaï est ravie de l’avoir eue dans les délais, juste avant Noël, pour participer dans quelques jours à la photo de famille comme le veut la coutume Arc-en-ciel.

Le modèle « Red Christmas » un peu plus en détails :
– un corsage raglan à petites manches
– une jupe froncée aux fines arabesques blanches
– Un ourlet ajouré au point de coquilles
– un assemblage tricoté, un boutonnage sur patte (3 boutons)
– une déco plutôt originale (me semble-t-il), qui évoque discrètement l’esprit de Noël.


Astuce DECO :
Sur un bouton vert (en bois) en forme de fleur, j’ai brodé les lignes de pétales au fil DMC rouge. Un 2e bouton (rouge) est posé dessus.
Les 2 boutons cousus ensemble maintiennent le ruban plié.
Le tout est fixé par quelques points au centre du corsage.

La joie de Lamaï est communicative.
Alors, sourions en sa compagnie, le temps de ces quelques photos.

Salut les lutins !
Et coucou toi, l’oiseau siffleur !

Ce modèle est une CReasdeMyjanie2 spéciale pour mini Paola de 20 cm.
Elle convient aussi aux mini Corollines de gabarit similaire.

Infos pour mes abonnées de CReasdeMyjanie2 :
Un tuto Flash vous est proposé aujourd’hui mardi 15 déc, jusqu’à minuit.
Si vous aimez la robe de Lamaï, je vous en offre le tuto pour toute demande exprimée uniquement ce jour par commentaire à l’issue de ce billet. Merci de me préciser ce qui vous plaît dans cette petite création.
Votre avis m’intéresse pour mes prochaines réalisations de l’année 2021.
Passé ce délai, il sera ajouté à mon Jardin des Tutos (ICI).

La fiche-tuto vous sera envoyée en pdf au cours de la 1e semaine de janvier.
Voilà une occasion sympa de bien commencer la nouvelle année !

– Comme il est « choupinet ! »
Mais j’aperçois là-haut…

– Il faut que je grimpe.
Vite une chaise !
– Oh, c’est lourd ! Tant pis, je fais glisser.

Mais de qui parle-t-elle ?

De sa chaise où elle trépigne de joie, elle s’écrie:
– Comme tu es beau. Viens donc pour le câlin !

– Attends. Je me mets debout pour mieux te voir.

– Oups… La chaise tremble un peu.

– Eh bien zut alors ! Je suis trop loin à présent !

Mais la petite a de la suite dans les idées.

– Ah, enfin, me voilà tout près de toi.
Je peux te caresser… sans t’effrayer…

…et même t’emmener avec moi !

La lutine aux longues tresses en reste bouche bée !

– Oh, elle a osé ! dit celle-ci.
– Quand je décide quelque chose, je le fais ! répond Lamaï.

Après mille câlins mérités, Lamaï s’apprête à quitter son ami à plumes.

– J’ai adoré ta compagnie, mon doudou.

– Mais tu dois retourner vers ton nid, au coeur du sapin.

Ne m’en veux pas. Encore un dernier bisou.

– Rejoins ton copain siffleur qui s’ennuierait sans toi.

– Et puis tu es trop jeune encore pour quitter le nid !

– A bientôt les amis ! Je reviendrai vous rendre visite pendant ce doux temps de l’Avent.

Chères amies,

Je vous remercie à l’avance pour vos gentils commentaires.
Ils me font toujours très plaisir, n’en doutez pas !

Demain : Défilé des combinettes de Noël.

Amitiés
Myjanie